Reader, faire une application pour Omega sur Numworks

gabriel79
1,565 views

Open Source Your Knowledge, Become a Contributor

Technology knowledge has to be shared and made accessible for free. Join the movement.

Create Content

La liste des livres - deuxième partie

Notre application s'ouvre ! C'est un bon début. De façon générale, je vous recommande quand vous programmez de progresser par petites étapes en vérifiant à chaque fois que ce que vous avez fait marche, plutôt que de tout coder pour ne tester que tout à la fin. Si la marche est trop haute, vous risquez de perdre beaucoup de temps pour l'atteindre. Nous allons donc procéder ainsi. La prochaine étape va être d'afficher quelque chose dans notre TableView. Nous n'allons pas tout de suite essayer de lister les fichiers présents sur la calculatrice, si ça ne marchait pas nous ne saurions pas si ça ne marche pas car notre TableView ne marche pas ou si c'est la récupération des fichiers qui ne marche pas.

Stockage de la liste des fichiers

On va donc imaginer avoir réussi à lister les fichiers présents. Sur une plateforme plus "standard" que la Numworks, on aurait probablement listé les fichiers et remplit un std::vector, un tableau dont la taille peu augmenter au besoin. Malheureusement, la Numworks ne supporte pas l'allocation dynamique de mémoire (le fait de réclamer un peu plus de place pour notre tableau pendant l'exécution du programme). Il faut que la taille de notre tableau soit fixée à la compilation. Nous allons donc nous contenter de lister les 20 premiers fichiers textes, on est loin du Kindle mais le Kindle ne résout pas encore des équations.

La Numworks ne fournit pas de système de fichiers comme on peut en trouver sur un ordinateur. Les fonctions standard du C pour parcourir un système de fichier n'existe donc pas. Omega fourni une solution que nous étudierons plus tard. L'important pour l'instant est la structure File qui permet de décrire un fichier. Une structure est une sorte de classe dont tous les membres sont public. En générale les structures ne contiennent pas de méthodes, juste des attributs que l'on peut lire et écrire directement. On utilise une structure pour grouper ensemble des données. La structure File contient ainsi le nom du fichier, sa taille et son adresse dans la mémoire et une variable indiquant s'il s'agit d'un fichier exécutable.

Je vous reproduis ici sa définition (elle n'est pas à recopier dans notre projet !).

struct File {
    const char *name;
    const uint8_t *data;
    size_t dataLength;
    bool isExecutable;
};

Le header

Nous allons stocker la description des fichiers trouvés sur la Numworks (les File) dans un tableau de 20 cases, que nous allons rajouter comme membre private de notre ListBookController:

static const int NB_FILES = 20;
External::Archive::File m_files[NB_FILES];

Plutôt que d'utiliser directement le chiffre 20, dans tout le code source, une bonne pratique est de définir une constante, ainsi si on désire plus tard changer cette valeur, il n'y aura qu'un endroit à modifier. Notre constante est donc NB_FILES, par convention en majuscule. Notre constante est constante grâce au const, cela signifie qu'on ne pourra pas modifier sa valeur dans le programme. Le nombre maximum de fichiers que nous supportons est un nombre entier, on utilise donc le type int. Enfin, le mot clé static qu'on a déjà rencontré dans un context différent, a cette fois un autre sens, il signifie que NB_FILES est un membre de la classe partagé par toutes les instances de notre classe, chaque instance n'aura pas son propre NB_FILES, comme la valeur est constante cela ne change rien et on économise de la mémoire.

External::Archive::File m_files[NB_FILES]; définit un tableau dont chaque élément sera un External::Archive::FileFile est le nom de la structure et External::Archive le nom de son namespace (Omega n'a pas conservé la convention du code source de la Numworks qui écrit les noms de namespace en minuscule). Pour pouvoir utiliser cette classe, il faut inclure le header qui le définit :
#include <apps/external/archive.h>

Notre tableau pourra donc contenir jusqu'à 20 fichiers, mais nous avons besoin de savoir combien il en contient à un instant donné. Pour cela nous rajoutons donc un attribut à notre classe, toujours dans la section private :
int m_nbFiles = 0;

Votre fichier devrait maintenant avoir cette tête là

#ifndef __LIST_BOOK_CONTROLLER_H__
#define __LIST_BOOK_CONTROLLER_H__

#include <escher.h>
#include <apps/external/archive.h>

namespace reader
{

class ListBookController : public ViewController, public SimpleListViewDataSource, public ScrollViewDataSource
{
public:
    ListBookController(Responder * parentResponder);
    View* view() override;

    int numberOfRows() const override;
    KDCoordinate cellHeight() override;
    HighlightCell * reusableCell(int index) override;
    int reusableCellCount() const override;
private:
    TableView m_tableView;

    static const int NB_FILES = 20;
    External::Archive::File m_files[NB_FILES];
    int m_nbFiles = 0;
};
}
#endif

L'implémentation

Commençons par simuler la présence d'un livre dans notre calculatrice, en remplissant nous même le tableau dans le constructeur de notre contrôleur.

ListBookController::ListBookController(Responder * parentResponder):
    ViewController(parentResponder),
    m_tableView(this, this)
{
    m_files[0].name= "Harry Potter 1.txt";
    m_nbFiles = 1;
}

m_files est un tableau de File, m_files[0] correspond à l'élément de la première case du tableau (les indices commencent à 0). m_files[0].name permet d'accéder directement à la variable name du fichier, on y recopie le nom d'un fichier. On ne remplit pas les autres membres de la structure car nous n'en avons pas besoin pour l'instant.

On n'oublie pas également d'indiquer que notre tableau contient maintenant un fichier, en modifiant m_nbFiles.

On va pouvoir maintenant modifier la fonction numberOfRows() pour qu'elle renvoie le nombre de fichiers dans notre tableau :

int ListBookController::numberOfRows() const
{
    return m_nbFiles;
}

Les cellules de la TableView

Nous avons maintenant du contenu à afficher dans notre TableView. Celle-ci est composée de "cellules" (TableCell). C'est nous qui devons les lui fournir, la TableView se contentant de gérer leur affichage au bon endroit. La TableViewpeut afficher un nombre infini de lignes, mais seulement quelques unes sont visibles à un instant donné à l'écran, on va donc pouvoir "recycler" la cellule d'une ligne lorsqu'elle n'est pas visible à l'écran. C'est ce à quoi sert la méthode reusableCell() de notre contrôleur.

Souvenez-vous, nous avons dû faire dériver notre classe ListBookController de TableViewDataSource, et en tant que data source de la TableView nous avons du implémenter différentes fonctions dont reusableCell() et reusableCellCount(). Pour l'instant nous n'avons pas vraiment codé ces fonctions. Il est temps de le faire.

Retour vers le header

Vu la taille de l'écran de la Numworks et la hauteur de nos cellules (que nous avons fixé à 50 dans la méthode cellHeight()) nous pouvons nous contenter de manipuler 6 cellules, la TableView s'occupera de les recycler pour afficher nos potentiels 20 fichiers. Définissons cela dans une constante dans la zone private de notre class ListBookController :
static const int NB_CELLS = 6;

Numworks fournit des classes pour des cellules "classiques". Elles dérivent de HighlightCell, on peut les retrouver dans cette documentation. Nous allons utiliser une MessageTableCell. Pour cela rajoutons donc un tableau de ces cellules à notre classe :
MessageTableCell m_cells[NB_CELLS];

L'implémentation

Nous pouvons maintenant coder pour de vrai reusableCell() et reusableCellCount() :

HighlightCell * ListBookController::reusableCell(int index)
{
    return &m_cells[index];
}
    
int ListBookController::reusableCellCount() const
{
    return NB_CELLS;
}

Remplir une Cellule

Le header

Nous fournissons maintenant des TableCell à la TableView. Il nous reste à remplir ces cellules avec le nom de nos fichiers. Pour cela il nous faut redéfinir une fonction de la classe TableViewDataSource dont nous héritons. Nous rajoutons donc cette fonction :
void willDisplayCellForIndex(HighlightCell * cell, int index) override;
à notre contrôleur. Cette fonction va être appelée par la TableView à chaque fois qu'elle voudra afficher une cellule. Cette fonction nous passe en paramètre la cellule que nous devons remplir.

Notre header devrait maintenant ressembler à ça:

#ifndef __LIST_BOOK_CONTROLLER_H__
#define __LIST_BOOK_CONTROLLER_H__

#include <escher.h>
#include "apps/external/archive.h"

namespace reader
{

class ListBookController : public ViewController, public SimpleListViewDataSource, public ScrollViewDataSource
{
public:
    ListBookController(Responder * parentResponder);
    View * view() override;

    int numberOfRows() const override;
    KDCoordinate cellHeight() override;
    HighlightCell * reusableCell(int index) override;
    int reusableCellCount() const override;
    void willDisplayCellForIndex(HighlightCell * cell, int index) override;
    
private:
    TableView m_tableView;

    static const int NB_FILES = 20;
    External::Archive::File m_files[NB_FILES];
    int m_nbFiles = 0;

    static const int NB_CELLS = 6;
    MessageTableCell m_cells[NB_CELLS];
};

}
#endif 

L'implémentation

Nous allons rajouter la définition suivante à notre fichier d'implémentation :

void ListBookController::willDisplayCellForIndex(HighlightCell * cell, int index)
{
    MessageTableCell* myTextCell = static_cast<MessageTableCell*>(cell);    
    MessageTextView* textView = static_cast<MessageTextView*>(myTextCell->labelView());
    textView->setText(m_files[index].name);
    myTextCell->setMessageFont(KDFont::LargeFont);
}

Cette fonction reçoit donc en paramètre la cellule à remplir. Cette cellule est passée sous la forme d'un pointeur vers une HighlightCell. Ce type est le type parent de toutes les cellules. Or en réalité la TableView nous envoie une des cellules que nous lui avons au préalable donnée dans reusableCell, nous connaissons donc le type réel de la cellule que nous recevons, c'est une MessageTableCell. Nous allons donc forcer le compilateur à considérer la variable cell comme un pointeur vers une MessageTableCell. Cette opération s'appelle un "cast", et se fait avec ce code : static_cast<MessageTableCell*>(cell). Nous en stockons le résultat dans un nouveau pointeur myTextCell de type MessageTableCell qui pointe vers la même cellule mais maintenant connue par le compilateur sous le bon type, ce qui nous permettra d'appeler dessus des méthodes qui n'existaient pas dans le type initial HighlightCell.

Pourquoi passer par une HighlightCell? la méthode willDisplayCellForIndex(HighlightCell * cell, int index) doit être implémentée par tous les TableViewDataSource. Certaines TableView voudront afficher des images dans leur cellule, d'autres du texte, d'autre les 2... la méthode doit donc prendre une cellule la plus générique possible en paramètre pour marcher dans tous les contextes. Attention, un cast ne permet pas de transformer tout en n'importe quoi ! C'est bien parce que nos cellules m_cells dans le ListBookController sont de type MessageTableCell qu'on peut faire le cast vers ce type.

Maintenant qu'on a une MessageTableCell, on peut en récupérer sa vue au moyen de la méthode labelView(). Cette méthode renvoie un pointeur sur une View, comme précédemment, View est un type générique dont hérite la MessageTextView qui est en fait renvoyée. On va à nouveau pouvoir faire un cast, ce que fait : static_cast<MessageTextView*>(myTextCell->labelView()).

Maintenant qu'on a un pointeur sur une MessageTextView, on va pouvoir y mettre le nom de notre fichier. La fonction willDisplayCellForIndex() nous donne en paramètre l'indice du fichier de notre tableau m_files que la TableView est en train d'afficher. On accède à son nom ainsi : m_files[index].name. Il nous suffit de passer ce nom à la MessageTextView : textView->setText(m_files[index].name);

On en profite aussi pour choisir la taille de la police à utiliser :
myTextCell->setMessageFont(KDFont::LargeFont);

On pourrait également, choisir la couleur du texte avec :
myTextCell->setTextColor(KDColor::RGB24(0x993333))

ou celle du fond de la cellule :
myTextCell->setBackgroundColor(KDColorBlack)

Un peu plus sur les pointeurs

Vous avez peut-être remarqué que par moment on accède à une méthode ou à un attribut avec un . et d'autre fois avec un ->. Quand notre variable est l'objet lui même, on accède à ses membres (attributs, ou méthodes) avec un . :

MessageTextView messageTextView;
messageTextView.setText("Hello");

Quand notre variable est un pointeur sur un objet, on accède à ses membres via -> :

MessageTextView messageTextView;
MessageTextView* pView = &messageTextView;
pView->setText("Hello");  

Un essai ?

Voilà normalement le fichier .cpp que vous devriez avoir :

#include "list_book_controller.h"

namespace reader
{

View* ListBookController::view()
{
    return &m_tableView;
}

ListBookController::ListBookController(Responder * parentResponder):
    ViewController(parentResponder),
    m_tableView(this, this)
{
    m_files[0].name= "Harry Potter 1.txt";
    m_nbFiles = 1;
}

int ListBookController::numberOfRows() const
{
    return m_nbFiles;
}

KDCoordinate ListBookController::cellHeight()
{
    return 50;
}

HighlightCell * ListBookController::reusableCell(int index)
{
    return &m_cells[index];
}
    
int ListBookController::reusableCellCount() const
{
    return NB_CELLS;
}

void ListBookController::willDisplayCellForIndex(HighlightCell * cell, int index)
{
    MessageTableCell* myTextCell = static_cast<MessageTableCell*>(cell);    
    MessageTextView* textView = static_cast<MessageTextView*>(myTextCell->labelView());
    textView->setText(m_files[index].name);
    myTextCell->setMessageFont(KDFont::LargeFont);
}

}

Je vous laisse compiler et lancer l'application ?

A suivre...

Open Source Your Knowledge: become a Contributor and help others learn. Create New Content